Rob Gallagher – « Punk comme un porc »

Ado et coupable ?

« Le punk était censé changer ce monde de merde. C’était ça, l’idée. Si les Freeze avaient chanté des trucs racistes, j’aurais jamais laissé passer ça, je serais tout de suite intervenu. Mais, bizarrement, on ne voyait pas où était le problème quand il s’agissait de s’en prendre aux femmes. »

L’intégralité de l’article est disponible dans le quatorzième numéro de la revue Audimat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *