Robin James – « Nouvelles mathématiques du goût »

Qualitatif vs quantitatif.

« Le développement des analyses psychométriques a changé notre conception des genres et des formats de la pop, et la façon dont nous en parlons. Puisque des entreprises comme YouTube commencent à utiliser les techniques de la psychométrie en s’appuyant sur le comportement des internautes pour définir des genres, la distinction que Weisbard fait entre les formats (une catégorisation des personnes à l’initiative de l’industrie) et les genres (une catégorisation des esthétiques à l’initiative de la scène) commence à s’estomper. Cette disparition est symptomatique de grands changements dans notre conception des rapports entre les sons et les personnes. La psychométrie transforme des phénomènes intrinsèquement qualitatifs comme les humeurs et les préférences en un certain type de rapport mathématique. »

L’intégralité de l’article est disponible dans le douzième numéro de la revue Audimat (mais pas encore sur Cairn).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *